30 mai 2016

Going far beyond










































“Going Far Beyond · International Chinese Ladies Fine Art Exchange Exhibition – France” held in Paris from 15 to 20 June 2016, featuring women artists, is organized by the International Women Artists Association–Macao, with Beijing University Institute of Traditional Chinese Art and Culture; China Culture Art Research Center ; Belgium World Culture and Art Exchange Center ; L' Assocition de Calligraphies et de Peintres Chinois de France , and China Natural Culture Media Limited as co-organizers. ; and is further supported by Ky Long Art Gallery Vietnam ; A.M.Paing Macao;Yubun Co. Ltd. Japan and different media.
Presented simultaneously at the same location is the “International Chinese Fine Art Invite Exhibition – France” which displays artworks by male artists.

 The main exhibition “Going Far Beyond” aims to display artworks created with the purity of heart by Chinese women artists from all over the world, and joined by male artists, to promote the art characteristic of ethnic sentiments, letting the graceful qualities of their artworks like fragrance to pervade far and wide.

The current event is also intended to bring about more intense interaction with other international artists in Paris with a view to establishing friendly relationships with them. Participating Chinese artists come from Mainland China, Hong Kong S.A.R., Macao, Taiwan, U.S.A, U.K., Belgium, Canada, Vietnam, Indonesia and Japan.

The opening ceremony will be held at 5:00 p.m . 15 June 2016. Famous Chinese Artist Wu Lequn from Japan will perform classical Chinese music on Erhu. Also other artists will improvise wash paintings and calligraphy at this occasion.  

5 mai 2016

9 MAI Le Non_Jazz / / Tim Olive + Takuji Naka / Meryll Ampe / Pascal Battus / Mariachi




Le Non_Jazz /


TIM OLIVE + TAKUJI NAKA ca/ jp
PASCAL BATTUS / fr
MERYLL AMPE /fr
MARIACHI /fr

Espace des Arts Sans Frontières /
44 rue Bouret
75019 M° Jaurès

20:00

6€


===========================

TIM OLIVE + TAKUJI NAKA /ca/jp kobe kyoto

Tim Olive, musicien-bricoleur-improvisateur canadien (vivant et travaillant cependant depuis un bon moment au Japon), joue des micros pickups (micros électromagnétiques),
objets trouvés/détournés et électroniques analogiques.

Très actif et habitué de la "formule duo" - il a notamment collaboré avec Carl Stone, Tetuzi Akikyama, Jason Kahn, Nate Wooley, Francisco Meirino, Madoka Kouno, Anne-F Jacques... et bien d'autres.
Son travail est surtout documenté via son propre label 845 Audio.


Takuij Naka utilise un dispositif à base de cassettes, électroniques bon marché, mini-instruments à vent de sa propre fabrication et d'une réverbe à ressort.


Ensemble, ils explorent une matière sonore bruitiste et fragmentée à base de vibrations, parasitages, accidents et électromagnétisme
débouchant sur un univers déroutant, hypnotique et organique.

http://emrecords.ocnk.net/product/111
http://timolive.org/sounds-2/



MARIACHI / fr paris
Guitare / pédale / ampli / doigts /métal (bouts de) / électricité

Free noise / no noise / no no wave / free-free frou-frou...

Nina Garcia émaille de ses riffs lacérés, incisifs & wtf les morceaux d'agit-pop post-no wave de l'excellent combo MAMIEDARAGON.

Elle a aussi entamé récemment une fructueuse collaboration avec la Danoise Maria Bertel (Selvhenter) et les aficionados du festival Sonic Protest se souviennent sans doute de leur set sec & incandescent.

MARIACHI est son projet solo, passionné & passionnant, minimaliste en apparence & en perpétuel renouvellement.

Crépitements, clusters, feedbacks catatoniques ou larvés de déflagration imminente, harmoniques, voire notes et/ou ébauches mélodiques émergent du chaos d'une matière sonore brute, en combustion permanente, triturée, cisaillée avec patience, passion et précision - non sans rien laisser au hasard, pour autant.




MERRYL AMPE / fr paris
sculptrice de formation et artiste sonore, elle déploie des parallèles entre ces deux pratiques complémentaires
- tailler dans la masse, modeler, ciseler...

A partir des field recordings glanés dans son quotidien, retenus tant pour leurs qualités acoustiques qu’esthétiques,
elle retaille la matière sonore et, attentive aux résonances et ruptures, nous plonge ainsi
dans un univers de légèreté, de texture et de relief.

Investissant des lieux pour lesquels elle compose des pièces sonores in-situ, conçues comme des espaces immersifs
faits de matières et d’étendues, elle confronte l’auditeur à sa réflexion sur la matérialité du son.


PASCAL BATTUS/fr paris
Musicien-improvisateur-explorateur hors-normes et bidouilleur ingénieux.

“développe une pratique du son plus attentive au geste sonore, à l'écoute et à la situation qui les détermine qu'à un instrument défini : le pick-up de guitare (micro de guitare sans guitare),les surfaces rotatives, la guitare "environnée” (guitare électrique sur table + micro contact + objets divers + électronique), la percussion (objets amplifiés ou non)… “
(Instants Ch.)

A propos de son double CD ”‘Simbol / L'unique trait d'pinceau’ :
“Un double CD pour documenter le travail de ce musicien hors-normes, compagnon de route de Jean-Luc Guionnet, Eric Cordier, Thierry Madiot, Christophe Cardoen, Michael Johnsen ou Seijiro Murayama entre autres. Le premier disque explore le monde de la cymbale et donne à entendre un monde sonore aride, puissant, monochrome et inquiétant. Ça sonne parfois comme de la pure harsh noise ! Le second CD met en branle une large panoplie d'outils que l'on retrouve sur la table de Pascal Battus lors de ses concerts, micro de guitare, pièces de métal, walkman, micro-contact, etc. C'est l'idée de partager un processus de hasard dans l'improvisation, de quitter les questions de formes pour se consacrer aux sons. Véritablement radical. Recommandé !”
(Metamkine)


Fly / hotu

6 au 15 Mai Festival Polaroïd






Soirée d'ouverture le vendredi 6 mai à partir de 18h30
Expositions, ateliers et animations jusqu'au dimanche 15 mai
Ouverture tous les jours de 14h à 19h

Le Polaroid Festival a pour vocation de faire découvrir ou re-découvrir cet art singulier, en témoignant de la diversité de techniques et de styles que peut représenter l'Art Polaroid. La programmation du festival s'articule autour d'expositions, d'ateliers, d'animations et de rencontres pendant toute la durée du festival.

Avec la participation de Thomas Zamolo / Pedro Uhart / Kalian Lo / BenBen / Anne Raffin / Fred Luczak / Eric Parizeau / Ethel Chauvin / Urizen Freaza / Renko Recke / Stéphane Goin / Alexandre Bouchon / Clotilde Noblet / Daniel Bourgniat / Gérard Staron / Fabrice Abraham / Florent Dudognon / Giovanna Del Sarto / Philippe Galanopoulos / Raul Diaz / Manon Giacone / Kuong FMR / Bertrand de Gouttes / Jean-Pierre Guenec / Clément Grosjean / Emmanuel Françoise / Luc Masson Todeschini / Eglantine Aubry / Katherine Zymla et Alix Bérard + Le Tour du monde en 80 polas et début mai nous annoncerons les noms des participants à l'accrochage collectif sur le thème du "Regard."

Toutes les infos sur le site : http://www.polaroidfestival.com/



28 avril 2016

100 dessins




*100 dessins*
Vernissage vendredi 29 avril à partir de 18h
Week-end du 30 avril-1er mai ouverture de 14h à 19h

Exposition de dessins par une quinzaine de jeunes artistes, principalement
issus des Beaux-Arts de Paris.

Avec la participation de Laura Ben Ami, Mehdi Besnainou, Madeleine
Calafell, Léa de Cacqueray, Juliette Dennemont, Woojung Hoh, Yeojin Kim,
Eloïse Le Gallo, Noémie Lothe, Demian Majcen, Chloé Mathiez, Damien
Moulierac , Thilleli Rhamoun, Marine Rousseau et Chen-ni Yu.























 100 dessins

Du 29 avril au 1er mai à l'Espace des arts sans frontières, quinze jeunes artistes, principalement issus des Beaux-Arts de Paris, présentent des œuvres sur papier, du dessin dans tous ses états.

Certains dessins sont en vente. Prix à consulter sur les cartels.

1. Chloé Mathiez

...dessine au stylo bic sur papier ivoire 200 g. des figures solides, précieuses. Le rendu est impeccable, a la précision du dessin d'anatomie. Chaque personnage ou corpuscule est comme doté de nouvelles défenses, habillé, préparé pour survivre aux environnements les plus hostiles—tout en gardant une certaine élégance, un duvet soyeux par-ci, quelques plumes par là.
Pour 100 dessins, Chloé a choisi un petit ensemble à propos des habitants des fonds marins.
chmathiez@wanadoo.fr

2. Chen-ni Yu

...a entrepris depuis le mois de mars de réaliser une série de 1000 dessins, Observation et imagination, sans contrainte de style ou thème ou format ou même de date d'arrivée. Cent dessins sont déjà prêts. Dix sont montrés pour 100 dessins. Des pommes de terres, des carottes, des cailloux, un fenouil en voie de pourrissement ont été les premiers sujets de cette longue série, un enchainement d'images qui passe par la restitution minutieuse de visions rêvées et l'observation du quotidien dans ce qu'il a de plus terre-à-terre.
yuninini0102@gmail.com

3. Juliette Dennemont

Je m’intéresse aux lieux de culte où se mêlent différentes religions, aussi bien le catholicisme, l'hindouisme que l'animisme, ainsi qu’aux mélanges d’offrandes - noix de coco, poulet, bananes, bougies etc.- qui les composent. J’essaie à travers ces espaces surchargés, aux couleurs vives, presque agressives, de transmettre ce syncrétisme réunionnais. Je tente aussi d'exprimer cette violence très présente au travers des combats de coqs, pratique importée d’Inde, très ancrée dans la culture réunionnaise.

4. Thilleli Rahmoun

La question est de savoir quel est l'élément qui n'est pas dans son environnement naturel, mais qui continue à y exister dans l'absolu?  Cette réflexion est illustrée par la représentation de tranches de vie et de souvenirs précis, accolés à des histoires improbables.
Je recueille des sensations et des hallucinations visuelles, que je mets ensuite en scène dans des lieux de passage, tels des arrêts
sur image.
thilleli.rahmoun@gmail.com ; www.thilleli.com

5. Mehdi Besnainou

Mes dessins sont des systèmes narratifs symboliques projetant nos valeurs populaires contemporaines et nos rites sociaux dans
un futur globalisé et dystopique. Représentés comme des équations dérisoires ou des alphabets absurdes, ils questionnent de façon humoristique l’idée de progrès.
mehdi.besnainou@gmail.com ; www.mehdi-besnainou.tumblr.com

6. Eloïse le Gallo

Dans le projet Kimboto se tissent des liens avec un arbre gigantesque de Guyane, déraciné. Cette rencontre initie une collaboration de plusieurs années avec des sculpteurs sur bois de la région, au sein du collectif Degré 7. Mes travaux constituent une apparition fantasmagorique de l’arbre, entre traces d’écorce, rêves de forêt amazonienne et souvenir d’histoires récoltées au fil des rencontres.
le-gallo.eloise@wanadoo.fr ; www.eloiselegallo.com

7. Woojung Hoh

Les bulles de bande dessinée sont présentes dans un grand nombre de mes dessins, elles m'apparaissent comme un moyen de donner forme aux problèmes liés à la difficulté de communiquer. Plutôt que d'exprimer le dialogue, celles-ci suggèrent, par leur absence
de paroles, le silence et le vide.
www.woojunghoh.weebly.com


8. Noémie Lothe

Fascinée par les premières images découvertes dans les grottes préhistoriques, elle tente de créer des images-fossiles, qui sont à ses yeux comme autant d'apparitions. La diversité de ces pratiques la conduit à mêler des techniques très différentes : ainsi elle entremêle la photographie argentique et le dessin, en utilisant la technique de l'émulsion photosensible pour tirer ses dessins. De la même manière, la pellicule photographique lui sert de support de gravure.
www.contretypes.fr

9. Damien Moulierac
Je travaille le dessin à partir de nombreuses archives photographiques personnelles que je sélectionne pour leur potentiel narratif. Ma technique à la mine de plomb, précise et exigeante, incarne cette urgence de reproduire une réalité où vient se substituer, au fur et à mesure de l’élaboration graphique et en place du visuel d’origine, une révélation différente, tel un tirage argentique sur papier: les choses se passent ailleurs. L'image première n'est qu'une métaphore, une ouverture possible: la réalité n'est ici qu'un miroir à traverser.
moulierac.damien@gmail.com

10. Marine Rousseau

Le travail de Marine Rousseau propose un dialogue entre sculpture en papier et dessin. A travers cette combinatoire s’organisent des jeux de plis et de reliefs. Les lignes du dessin s’érigent en de multiples points d’impact et cassures, nous plongeant ainsi dans un décor de chaos et de destruction. Tel un vitrail d’éclats, le papier devient tranchant, destructif, et semble se fragmenter devant nos yeux. Ses facettes deviennent alors miroir de violence, et narrateurs d’un état de ruine.
rousseau92@hotmail.fr marinerousseau.net

11. Yeojin Kim

L’unité graphique de l’alphabet coréen est la syllabe. Les lettres se regroupent donc en 9 sortes de syllabes, alignées selon les règles, comme les sinogrammes. ces caractères inintelligible étaient à l’origine extraits de mes journaux. Les alphabets coréen ont été supprimés sur cette toile, convertis en 9 types structures syllabique pour représenter une pensée abstraite avant de former celle-ci en mots et en phrases.
duwlsdl87@hotmail.com ; yeojin-kim.tumblr.com

12. Demian Majcen

La ligne est un phénomène vivant. Elle respire, transpire en dansant et donne le souffle aux formes qu’elle emprunte. Dessiner, ce n’est pas contenir ou contourner, c’est pénétrer la matière de l’être par l’étant, de l’air par la lumière, d’un volume par ses surfaces. Ainsi, l’esprit dessine bien plus lorsqu’il observe que lorsqu’il laisse une trace. C’est pour cela que ces traces me sont si précieuses. Elles donnent à voir les enchevêtrements d’un corps qui s’incarne en puissance, lentement, presque… Bientôt.

13. Léa de Cacqueray

Mes dessins reprennent des architectures minimalistes, jouant sur des effets de matière par différentes teintes de noir, et des effets de miroir et de transparence. Elles sont simplement posées dans des espaces non définis permettant de créer le flottement de ces architectures. Centré, en gros plan ou comme perdu dans l'espace, le spectateur peut s'imaginer déambuler dans un champ de structures géométriques. 
leadecaq@gmail.com

14. Laura Ben Ami

'Mon travail est une réflexion sur les tensions entre des éléments artificiels et naturels que l'on retrouve dans notre paysage urbain. Ces tensions sont symbolisées par des sculptures, dessins, installations hybrides, mêlant les deux genres. Les dessins présentés ici sont des études autour de la gemmologie et de la notion de réseau. Ils sont articulés à l'aide de différentes techniques telles que le dessin, la couture et le cyanotype.
laura.b.contact@gmail.com

15. Madeleine Calafell

Une partie de mon travail actuel est centrée autour des effets de l’urbanisation et des différences sociales au Maroc. Ici représentés par un paysage urbain, devanture d’immeuble en centre ville de Marrakech. Les « drapés » sont une déambulation entre cet extérieur, et puis cet intérieur. Ce sont une vue sur une intimité, inaccessible depuis l’extérieur.
mad.calafell@gmail.com










 

11 avril 2016

20° DANS LE NOIR Trio — expériences acoustiques et sensations musicales




Le 13 avril à 20h :

L'ensemble Infuse présente une série de concerts autour de la musique expérimentale.

20° DANS LE NOIR
trio — expériences acoustiques et sensations musicales

Entrée 5€

Programme:

Klaus Lang, Origami - pour flûte, accordéon et violoncelle
Daniel Campbell,  Moon - pour flûte, accordéon, violoncelle et dispositif électronique *
Julien Malaussena, (a)side/(b)side - pour flûte, accordéon et violoncelle
Kaija Saariaho, Sept Papillons - pour violoncelle solo
Davor Branimir Vincze, Take your time… Hurry up! - pour flûte basse et dispositif électronique
Bernard Parmegiani, Dedans/Dehors - musique acousmatique

L'ensemble 20° dans le noir vous présentera un programme lié à la sonorité, demandant à l'auditeur d'entendre la musique en tant que sensation physique à travers l'expression du langage sonore.

Interprètes:

Shao-Wei Chou, flûte ; Lola Malique, violoncelle ; Fanny Vicens, accordéon ; Maxime Barthélemy et Vincent Guiot, électroacoustique

Ensemble Infuse
évènement fb
Ensemble 20° dans le noir
soundcloud


5 avril 2016

12-13 Avril La Rencontre internationale des Artistes de la Kasbah 14h-19h Entrée libre

Porte ouverte, Atelier Peinture.
Du 12 au 13 avril, L'espace des Arts sans frontières organise pour la deuxième année consécutive La Rencontre des artistes de la Kasbah. Cette manifestation sera un rendez-vous culturel et artistique riche et varié.
Une cinquantaine d'artistes venus des pays arabes animeront des ateliers de peinture ouverts à tous, enfants comme adultes. Entrée libre. Au 44 rue Bouret, de 14h à 19h.
 
 

vendredi 8 Avril : Qu'est ce qu'il te manque — Performance / Dégustation de Saké 19:00 paf 5€

Performance / Dégustation de Saké
le vendredi 8 Avril à 19:00 PAF 5€
Espace des arts sans frontières
44 rue Bouret 75019 ; métro Jaurès.


16 mars 2016

25 / 03 / 2016 Soirée / Soutien / Le Non_Jazz : COBRA MATAL + FUSILLER + CATHY HEYDEN /JAC POCHAT + JEAN RAY + CITY DRAGON /

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Soirée / Soutien / Le Non_Jazz



COBRA MATAL
FUSILLER
CATHY HEYDEN + JAC POCHAT
JEAN RAY
CITY DRAGON



vendr 25 / 03 / 2016

20:00

Espace Des Arts Sans Frontières

44, rue Bouret
75019
M*Jaurès

(sonner à  “Espace des Arts”)

P.A.F. libre
(& généreuse SVP )

=============================================
“The music is free, but you have to pay for the plastic, paper, ink, glue and stamps” (LAFMS motto, Dec. 1978)
===================================================

COBRA MATAL /

Un vrai super(“faux”)groupe en activité (?) depuis une dizaine d’années.
Joue fort peu MAIS fort bien et bien fort.

Peut contenir des traces de FLTMSTPC, Nazi Knife, Shoboshobo,
Sister Iodine & Sueur Morbide.

http://supermalprodelica.bandcamp.com/album/cobra-matal-vanilla-caf
https://www.youtube.com/watch?v=j3_a46dC73A
https://vimeo.com/3251510


FUSILLER /
Homme-monde derrière / dedans Tanzprocesz, Opéra Mort, DMZ, Femme, Placenta Popeye
, +∞
https://fusiller.bandcamp.com/


CATHY HEYDEN + JAC POCHAT /
Une étreinte ardente de deux sax en rut pour prouver que l'on peut faire du non_jazz
avec un peu de jazz dedans quand même.
https://www.youtube.com/watch?v=XOhhP2NkzOg



CITY DRAGON /
Max Kaario est Canadien, vivant et travaillant a Paris depuis environ trois ans.
Il programme une série de soirées sainement “concurrentes” du N_J, CMPTR MTHMTCS+ SICK TIMES.
Impliqué dans divers projets collaboratifs (frgttn, Double Doux, Deerdrum, Metakingdom…), City Dragon est son projet solo, excellant dans des performances d'une grande intensité,“hypnotico-chamaniques”,basées autour de boucles improvisées et détournées avec instruments percussifs, objets divers, jouets, instruments à vent, voix.

Improvised looping with a melange of wind and percussion instruments, chance is relied upon to provide a garden of pitchshifted feeling.   Sequences of accumulated sound are looped, melted, hemmed, and replaced, never to be repeated again.  Live sets offer soma, displayed in a blind state.


http://citydragon.bandcamp.com/

https://soundcloud.com/city-dragon

http://www.youtube.com/watch?v=rVw7F6RQsgk

http://www.youtube.com/watch?v=BMpWUy-CaOM

http://www.villavillanola.com/store/releases/city-dragon-turing-patterns/



JEAN RAY /
Projet sonore de l'artiste multidisciplinaire Romain Arnette, formé en 2009 à Londres.
À partir d'enregistrements acoustiques et différentes sources sonores digitales, il crée des compositions minimalistes
s'apparentant à des collages sonore, pouvant induire un état
proche de l'hypnose où les structures répétitives s'accompagnent de rythmes sombres et chaotiques
.
https://www.youtube.com/watch?v=Dwu1xHy6ths
https://soundcloud.com/jean_ray


Fly : KEROZEN

12 février 2016

19 février 2016 — XtetX#10 : Miroir Fumant / Page Noire / Sysma / °°CtZtctzt°°

Le vendredi 19 février 2016 à l’Espace des Arts Sans Frontières
44, rue Bouret, 75019 Paris
(metro Jaurès, lignes 2, 5 et 7 bis)

Prix : participation libre

Ouverture des portes à 20h
Début du concert à 20h30

------


– Miroir Fumant (Orléans)

Ayato : guitare, cassettes, etc…
Rome : voix, textes
https://soundcloud.com/miroir-fumant
https://vimeo.com/62299361

OHM

De toutes pensées parallèles infinies au coeur même des multiples dimensions du temps présent ici là maintenant… vibre OHM… 9 fois avant… 9 fois après pendant chorégraphiant ds triangles d’éternité dans la lumière de l’esprit d’ermite. Créant ainsi des arc-en-ciel des brumes mauves bleus océans pluie d’argent forêt d’émeraude feu d’orange sang et cités d’or sur des montagnes de granite aux sommets de cristal améthyste… Inonder des larmes de SOLICULU disque d’amour éperdu fou de NOUN lui renvoyant la douceur de ses déclarations rayonnantes et magnétiques de l’âme… OHM… Un cercle de 108 perles turquoises tressées de safran s’enroulant sur lui même transformé en diadème éphémère et fumée diffusant la lumière de l’autre côté… OHM… Cantique des cantiques des quanta des contes à contre nuit… comme un écho URU ANA NOUN SOLICULU… Une ode aux longueurs d’ondes à la poésie profonde au fond des flaques d’eau inonder de larmes de joie du monde offert… OHM… Une offrande des fruits pour l’esprit affamé de formes de vie des hommes des femmes Shiva Shakti union d’une géométrie sacrée des cercles infinis composant des proses de toutes les lettres de tout les alphabets des bouquets d’orchidées d’encre bleue-noire des cercles infinis de fleur de vie… OHM… Maa Kali qui détient le pouvoir d’offrir le reflet du Miroir-Fumant… OHM… a toutes les notes et leur portées…

010011 M.F.

------

– Page Noire (Paris)

Anna Guland : Traitement de texte
Vincent Guiot : Voix et effet
http://xtetx.org/qui-sommes-nous/les-formations-satellites/page-noire/
https://vimeo.com/152708331

Le duo PAGE NOIRE construit des performances explorant le dialogue entre un texte écrit en direct dont l’image est vidéo-projetée, et un dispositif de traitement du son du clavier amplifié par des micros piezzo, ainsi que de la voix du musicien.
Chaque performance s’inscrit dans une thématique qui cadre l’improvisation. Nous sommes attachés à la notion de mise en scène, comme à celle de mise en page, inspirés par une approche littéraire et dramaturgique et par l’esthétique Butô.

Lézard idoine est la première performance de PAGE NOIRE.
Dans un format de 20mn, les performeurs sont assis dos à dos face à leur matériel, ordinateur d’un côté, chaîne d’effets sonores de l’autre. Un vidéoprojecteur affiche derrière eux l’écran où se déroule l’écriture. Un texte poétique, sans début et sans fin, est en train de s’y inscrire.
Le narrateur n’est pas censé être lu. Soudain, ses mots se mettent à résonner, construisant un espace qui le sort de l’abstraction de sa pensée. Cet esprit très ancien, dépourvu de corps, s’incarne dans la machine et découvre qu’à travers elle, il peut se manifester et s’adresser aux hommes…

------
– Sysma (Paris) (feat. °°CtZtctzt°°)

Torbill : guitare, ebow
Kecap Tuyul : voix, guitare préparée, ebow, objets, effets
X_pharmaka : voix, synthé, soundbox, objets
http://xtetx.org/qui-sommes-nous/les-formations-satellites/sysma/
https://soundcloud.com/xtetx/sysma-20160118-session-3-extrait

Sysma est un projet qui éprouve les voix : incantations, imprécations, chuchotements, hurlements, souffles, raclements…
Exposées dans leur nudité, ou bien filtrées et déformées à l’extrême, ces chairs sonores résonnent et interfèrent volontiers avec d’autres sources de vibrations : cordes, percussions, synthétiseur…
Sans structure préconçue, le groupe réveille des atmosphères rituelles qui peuvent aussi bien se résorber dans le presque rien qu’exploser dans un chaos bruitiste – mais également se propager par cercles complices de drone et d’harmonies vocales.
Sysma spatialise le magnétisme des confins magiques et seconde, après seconde, ondule dans un désordre épanoui.

- °°CtZtctzt°°
http://cintia.tosta.free.fr/CtZt_Cintia_Tosta/Fiche_personnelle.html